nov 23

Singapour: la ville des interdits

par Mathieu dans Singapour, en Asie

Me concernant, Singapour était avant tout le lieu d’un défi un brin stupide mais surtout tout à fait personnel. Soit dit en passant: mission accomplie. Par ailleurs, j’étais curieux de connaître cette ville, connue comme étant la vitrine du succès capitaliste en Asie du Sud-est, la Mecque du shopping également. Et ma foi, c’est vrai que ça dénote du reste du continent.

Pour cet article sur Singapour, je vais faire court. Ca rime et surtout ça ne mérite pas plus des 3 jours que j’ai passé ici.
Arrivé à 1h du matin depuis Bangkok, je décide de passer la nuit à l’aéroport pour économiser une nuit d’auberge de jeunesse et pour vérifier si cette réputation de meilleur aéroport du monde est justifiée. Je ne connais pas tous les aéroports du monde, mais celui là déchire: wifi gratuit, chambres de repos pour voyageur harassé en transit, piscine, jacuzzi… pas mal :) .

Voir toutes les photos de Singapour

Commençons par le défi personnel : depuis bien longtemps figurait sur ma liste de vie la mention suivante : « manger du chewing-gum à Singapour ». Pourquoi une telle idée ? Tout simplement parce qu’à l’époque j’avais trouvé risible le fait que le chewing-gum soit interdit à l’importation, à la vente et à la consommation sous peine d‘une amende de 1000 US$. La récidive est à 2000 US$, avis aux amateurs.

Je m’étais alors imaginé en dangereux hors la loi, en délinquant de la gomme à mâcher, en dealer de malabars. Ayant pris soin d’acheter plusieurs tablettes de chewing-gum à Bangkok réparties un peu partout dans mon sac, j’accomplis l’acte sacrilège sitôt arrivé: je m’enfourne l’une des tablettes et prends une photo d’un autre paquet, avec « Welcome to Singapour » en second plan. Je fais le malin maintenant, mais j’ai tout de même été victime d’une « sudite aigüe» en me retournant après avoir pris le précieux cliché, pour constater la présence de 3 policiers, qui m’ont certes vus prendre la photo du panneau, mais pas avec les chewing-gum en premier plan. :) Quelle vie risquée je mène hein ? Et oui, la vie de criminel…

Ceci dit, à Singapour on ne déconne pas avec les lois. Le risque d’amende pour l’import/la possession/la consommation de chewing-gum existe bel et bien. Juste pour la petite histoire, l’interdiction date d’il y a 20 ans, lorsqu’un indésirable bout de gomme à mâcher malencontreusement collé, avait bloqué l’ouverture des portes du métro, provoquant un énorme bordel.

Voir toutes les photos de Singapour

Comme l’indique le titre de l’article, Singapour est la ville des interdits: partout des panneaux « faire-ci », « faire-ça », « ne pas faire-ci sinon amende » etc… couplez ça au fait que les règles sont strictes, que le mot « laxiste » ne fait pas partie du vocabulaire local et vous obtenez la parfaite société aseptisée.
Au passage, ceci n’est pas sans me rappeler le métro de Taïwan ou je m’étais fait réprimander par un garde: « il est interdit de mâcher du chewing-gum», suivi d’un « il est interdit de boire sur le quai », ce à quoi j’avais demandé si il était permis de péter.

Dès lors, à chacun de se faire une opinion: la vie ici est pleine de shopping, tout est ultra-propre, la criminalité inexistante, tout le monde est bilingue, le niveau de vie est plutôt aisé, peu de pauvreté. Mais si vous voulez mon avis: on doit royalement se faire chier ici à court terme.

Voir toutes les photos de Singapour

Une fois que vous avez visité la Marina, le quartier chinois, le quartier indien dans lequel j’étais logé, quelques grands shoppings, vu 2 ou 3 tours et bien… vous avez tout vu. Il reste, c’est vrai, une île que je n’ai pas pris le temps de visiter, mais tout de même. Non franchement, pas plus de 3 jours. Vous me pardonnerez j’espère le manque de photos pour cet article, mais dire que je n’étais pas vraiment inspiré serait un doux euphémisme. Ce qui m’a le plus impressionné je crois, ce sont tous ces « chinois-look-like » qui parlent un anglais parfait, ça choque vraiment après quelques mois passés en Asie.

Pour conclure, même si j’ai moyennement apprécié Singapour, je suis bien content d’y être passé; mais je suis plutôt pressé de retrouver un peu de bordel ambiant. Deux solutions s’offrent à moi: les Philippines ou l’Indonésie. J’hésite depuis longtemps, mais finalement l’actualité décidera pour moi avec l’éruption du volcan Mérapi en Indonésie. Direction l’Indonésie, où là, je vous promets de belles photos hors des sentiers battus!

Voir toutes les photos de Singapour

Tags:

6 Réponses pour “Singapour: la ville des interdits”

  1. From Tom:

    Vire ta première photo, il vont lancer un mandat d’arrêt international contre toi :)

    Posted on 24/11/2010 à 12 h 13 min #
  2. From Kamelito:

    voyou !

    Posted on 24/11/2010 à 14 h 03 min #
  3. From Doudou:

    Ca me fait rêver !!! C’est officiel, je pense que je n’irai jamais :)
    Merci pour le résumé et surtout bonne continuation !

    Posted on 24/11/2010 à 16 h 04 min #
    • From Mathieu:

      Yo Doudouuuuuuuuuuuuuuuuuuu !!!
      Franchement : tu as bien raison, se payer un A/R France-Singapour ça n’est ni plus ni moins qu’une aberration!
      Bises l’ami :)

      Posted on 25/11/2010 à 6 h 07 min #
  4. From Lalaina:

    Wah, ça faisait presque un mois depuis ton dernier article.
    J’suis curieux de voir à quoi tu ressembles, aujourd’hui.
    J’voulais savoir:
    - coté matériel, t’es de plus en plus light?
    - coté confort et présentation, t’es de plus en plus vagabond?
    En tout cas, t’es clairement un hors la loi :X
    Encore bravo et à la prochaine :)

    Posted on 24/11/2010 à 23 h 38 min #
    • From Mathieu:

      Yo Mr Lalala !

      Oui, j’ai pris un peu trop de temps pour écrire cet article à la limite du convenable :p
      Mais sinon je crois n’avoir pas trop changé honnêtement, tu me confirmeras ça dans quelques mois :) Pour ce qui est du matériel, je suis à peine un peu plus light mais mon sac avoisine toujours les 15kgs + 4kg pour le petit (APN, laptop, livres). Le plus pénible c’est les livres, ça pèse lourd, mais c’est pratique pendant les transports.
      Niveau présentation: pas changé d’un iota, j’ai toujours les mêmes fringues :D
      Et pour le confort…ça dépend. Il y a une semaine j’ai passé 4 jours à pioncer à même le sol dans une salle commune avec 30 bonhommes, mais là je suis dans une auberge tout ce qu’il y a de plus correcte. Je suis bien moins vagabond que toi pendant ton trip Lalala :) tu m’exploses !!! :)

      A bientôt

      Posted on 25/11/2010 à 6 h 13 min #

Laisser une réponse