Archive | Slovenie RSS feed for this section
16/04/2010

Mon voyage en Slovenie

Mon Voyage en Slovénie

Un début de tour du monde classique : grève de RER à Paris, arrivée à l’arrachée à l’aéroport CDG, atterrissage en Italie car l’aéroport de Ljubljana est fermé. Donc 2h de bus supplémentaire. Autant s’habituer de suite aux galères de transport, hein!

La famille qui m’héberge sur Ljubljana est en tout point adorable, le courant passe immédiatement. Le soir même, visite nocturne de la ville avec Alja, pub, musique, bière : bref, immédiatement à l’aise! Je passe le jour suivant à parcourir la ville en long en large et en travers, à grimper jusqu’au château dominant Ljubljana; il fait froid, il pleut, un temps à ne pas mettre un touriste dehors sauf si il est anglais et/ou demeuré. Le lendemain, départ pour Bled, tôt le matin. Bled est un bled petit et sans grand intérêt, en lui-même. Non, ce qui est intéressant et très beau, c’est l’énorme lac qui borde le village, et son château sur les hauteurs. Voir photos.

Ah si, j’ai particulièrement adoré le regard dédaigneux lorsque je suis rentré dans le restaurant d’un hôtel 5*, habillé comme un clodo, trempé (ben oui, ça fait 2 jours qu’il pleut comme vache qui pisse) dans le seul et unique but de gouter le fameux gâteau « Kremsnitla » . C’est délicieux, surtout dans ces conditions !

Retour sur Ljubljana, soirée sympa avec mes hôtes, cinéma, et départ le lendemain pour « Postojna » ou j’irai visiter des grottes tout simplement impressionnantes; Ce sont les plus belles que j’ai jamais visité, énormes (20km dont seuls 4km sont ouverts au public). On peut même voir des poissons-hommes bestiaux translucide de 30cm, vivant 100 ans, pouvant vivre sans manger pendant 20 ans….bouffer 5 fois dans sa vie, ça le fait hein ? J

J’hésite à rester 2 jours de plus ici comme le le proposent mes hôtes, pour aller voir les championnats du monde de Hockey (groupe B qui joue la montée) mais….il me faut continuer, sinon je n’aurais jamais assez d’1 an. Dommage. 

Je ne peux pas m‘étendre plus longuement sur ce billet j’ai un train pour Zabreg, Croatie. Je vais éviter de faire comme hier ou j’ai raté mon train pour Postojna J

Dans mes différents billets, j’aimerai également donner une idée du cout de la vie moyen de tous les pays que je visiterai, et j’ai pour cela trouvé le parfait indicateur (non, la baguette n‘existe pas partout, et le lait n‘est pas assez cher pour être un indice fiable). Mais je vous réserve ça pour plus tard J

J’ai aimé en Slovénie:

- Le côté nature et tranquille

- Ljubljana

- La politesse. Exemple: un automobiliste anticipera le fait que vous allez traverser la route et s’arrêtera avant même que vous n’ayez posé le pied sur le passage piéton. 

Je n’ai pas aimé en Slovénie: il m’a fallu 3 jours pour bien écrire et prononcer Ljubljana

La Slovénie en 3 mots: calme, nature, culture rock.

16/04/2010

La Slovenie

La Slovenie

Slovénie

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en venant en Slovénie, pays de l’ex-Yougoslavie qui a eu la chance de ne connaitre que 10 jours du conflit que tout le monde connait.

Et bien, si vous recherchez un dépaysement total: passez votre chemin, les coutumes ici sont similaires aux nôtres, le cadre de vie somme toute assez proche. A l’inverse, si vous recherchez la tranquillité et des vacances  placées sous le signe de la nature, de l’absence de touristes: venez en Slovénie sans aucune hésitation.

L’avantage de la Slovénie, c’est que peu de monde la situe sur une carte (n’est-ce pas ?) et qu’il n’y a par conséquent pas de tourisme de masse, sauf dans quelques endroits bien précis. Ce pays frontalier de l’Italie est un pays de moyenne montagne qui ressemble pas mal à l’Autriche selon certains. Les gens sont très accueillants (le tourisme n’ayant pas encore pourri  les valeurs humaines), le pays est idéal pour pratiquer tous sports de l’extrême, randonnées en tout genre, VTT, rafting… tout ici respire la nature, capitale incluse. Par ailleurs, le pays peut être traversé en 4h de voiture.

Autre sujet mais qui m’intéresse,: la perception de l’Europe. en discutant avec les slovènes à plusieurs reprises du sujet, j’ai constaté avec étonnement que bien qu’étant rentrés dans l’Europe avec un OUI massif, ils désenchantent et sont tout simplement déçus et préféraient leur vie antérieure, leur pouvoir d’achat étant plus élevé auparavant.

 

Ljubljana 

Ce qui vous frappera lorsque vous arriverez à la capitale, Ljubljana,  c’est sa tranquillité et sa petite taille. On dirait une ville moyenne, ce qu‘elle est en soit puisqu‘elle ne compte que 300 000 habitants environ. Vous ressentirez immédiatement une atmosphère apaisée tant la ville est charmante de part ses couleurs pastels le long de Ljubljanitza (sa rivière), de son centre historique uniquement piétonnier, des sa propreté, du respect que se témoignent les gens entre eux. Et ça n’est pas simplement une impression de touriste, cela m’a été confirmé à plusieurs reprises par les habitants eux même.

Ici tout est propre, il n’y a pas moins de 5 poubelles pour le tri sélectif, le centre ville bien que minuscule est tout simplement beau. Vous aurez toutefois fait le tour en une journée complète.

Un dernier mot sur la jeunesse slovène: tous ou presque parlent anglais, la musique la plus écoutée: pop, rock, punk, metal. Ici, peu ou pas de rap &Co. Ljubljana compte de nombreux lieux dits « alternatifs », illégaux mais tolérés par la municipalité, ou se produisent de nombreux groupes musicaux de tous horizons, ou les lieux sont décorés façon street-art, ou la bière coute 1 euro.