27/05/2010

Moldavie: Chisinau, capitale de renom

Moldavie: Chisinau, capitale de renom

Moldavie…qui sait situer la Moldavie, sans tricher ? Qui connait la capitale ? Hum ? Pas grand monde hein ! Et bien je comprends pourquoi ! :) Pourtant, nous sommes presque voisins…

La Moldavie étant comme chacun sait une ancienne partie de la Roumanie, je m’attendais à y trouver des… roumains. Ou tout du moins des ressemblances. Et bien pas du tout ! C’était sans compter que la Moldavie fut également part de l’Union Soviétique. Y’en a qui ont du bol! :)

Beaucoup de moldaves parlent les deux langues, même si le russe prédomine généralement. La physionomie des gens change totalement : je me rends compte dès mon arrivée que j’ai quitté les latins sans le savoir pour plonger dans le (joli) monde des slaves. Tout ici me rappelle Saint-Pétersbourg…la beauté de la ville en moins.
En effet, vous ne verrez pas beaucoup de photos relatives à cet article, l’architecture n’ayant rien de remarquable ou de passionnante pour ce que j’en ai vu. Mon premier sentiment, confirmé par d’autres voyageurs est que les beaux jours sont une bénédiction; l’hiver cet environnement doit vous pousser inexorablement à vous cloitrer chez vous ou pire, vous conduire tout droit à la dépression !

Arrivé à Chisinau, la capitale donc, je suis une nouvelle fois hébergé chez « l’habitant » via couchsurfing (1 néerlandaise, 1 portugaise, 1 allemande qui sont ici en tant que volontaires EVS) et avec qui j’aurais passé de très bons moments. Le tour de la ville étant relativement vite fait surtout si vous ne souhaitez pas faire de musées, le plus gros de mon temps aura été passé en compagnie de mes hôtes lors de divers évènements, dont 2 majeurs;

Le premier: le festival du film international de Moldavie; Des réalisateurs de plusieurs pays viennent présenter leurs documentaires/courts métrages. J’aurais vu plusieurs films et rencontré 2 réalisateurs : Jorge, portugais et par un heureux hasard ami de Sara, l’une de mes hôtes, ainsi qu’une jeune allemande, ayant tourné un film sur les gauchos en Argentine. Ce dernier documentaire m’a presque tiré les larmes des yeux, puisque filmé notamment à quelques rues de l’un de mes lieux de résidence, lors de mon séjour en Argentine il y a quelques années.

Voir toutes les photos de Moldavie : Chisinau
Le second évènement : une marche pour sensibiliser au sida, sujet plus que tabou dans un pays ne se sentant visiblement pas concerné. La prévention n’est semble t’il pas l’une des priorités, loin s’en faut. A noter que lors de cette marche, il y avait plus d’étrangers que de locaux m’a-t-il semblé. Révélateur !

Le soleil étant au rendez-vous, j’ai énormément apprécié ma journée en compagnie de mes deux comparses portugais Sara et Jorge, à flâner au hasard des rues, essentiellement dans un immense marché aux puces: jolies couleurs, babioles invendables, babouchkas placides vendeuses de fromage, vêtements de dixième mains pour autant de générations, reliques nostalgiques de l’Union Soviétique …

L’une de plus belle rencontre de ce pays aura eu lieu dans un kiosque tout simple, petite échoppe comme il en existe des milliers dans les rues ici : le patron remarquant mon fort accent lors d’une tentative de russe pour acheter des chips me demande d’où je viens (message à caractère personnel : non maman, je ne mange pas que des chips! ). Et la discussion s’engage avec lui – d’origine syrienne – et sa femme ukrainienne. Le bilan c’est 4h de discussion, une fermeture de leur magasin à 2h du mat au lieu de minuit tellement nos échanges étaient passionnants, et j’y suis revenu le lendemain soir ! Voilà, ces rencontres chaleureuses sont l’exact reflet de ce qui me donne envie d’aller de l’avant dans ce voyage et d’être toujours plus dépaysé.

Alors certes, la Moldavie n’est pas une destination de rêve, certes elle n’est jamais présente en vitrine de nos agences de voyage traditionnelles, elle ne figure d’ailleurs probablement pas au fin fond du dernier guide rangé dans le tiroir le plus bas, mais c’était néanmoins l’un des pays que je ne voulais pas manquer, l’un des rares endroit que j’avais la certitude de vouloir visiter avant mon départ.
Et je ne suis pas déçu. Les photos ne sont en rien sensationnelles mais là n’était pas le plus important pour moi, mon objectif de rencontrer et de parler avec des locaux est atteint, et ça, ça ne se prend pas en photo ! :)

Voir toutes les photos de Moldavie : Chisinau